Installation électrique d’une habitation ou d’un appartement

Il est primordial d’assurer une bonne installation électrique dans une habitation car tout le confort de la vie quotidienne tourne autour de son fonctionnement normal. Il s’agit à priori d’une affaire de professionnels.

En effet, l’opération est assez dangereuse et il existe une norme, la NF C 15-100 qui doit impérativement être respectée pour éviter les risques liés à l’électricité (court-circuit, incendie, électrocution…) et afin d’assurer la sécurité de la bâtisse, des matériels électriques, des équipements électroménagers et des habitants.

 

Les normes à suivre concernant l’installation électrique

Toutes les installations doivent impérativement comprendre : un disjoncteur général pour avoir la possibilité de couper tous les systèmes électriques de la maison, un tableau de fusibles de protection en cas de surcharge, des prises équipées d’une broche terre.

Dans les salles d’eau, les risques d’électrocutions sont plus grandes ; il convient de placer les prises, le chauffage et tout ce qui touche à l’électricité à au moins 0,60mètres des zones d’eau (baignoire, robinet…)

 

Les travaux à réaliser

Les travaux à faire dépend de la surface de l’appartement, des montages souhaités, et de l’état actuel de l’installation en cas de rénovation. Mais les étapes à suivre restent plus ou moins les mêmes : la première étape est l’établissement d’un plan donnant une vue générale du nombre de prises et d’interrupteurs avec leurs emplacements.

Le démontage des branchements existants est la prochaine étape si on est en rénovation. L’étape suivante est l’aménagement suivi du rebouchage des saignées après placement des boîtiers et des fils électriques. Il ne reste plus qu’à mettre en place le tableau électrique et effectuer les travaux de finition : fixation des prises, interrupteurs et douilles.

Pour ce qui est du raccordement au réseau public, il est nécessaire de faire une demande auprès du fournisseur et le coût dépendra de la puissance de raccordement choisie (12kVA ou 36kVA).

 

Le cout de l’installation

Le tarif horaire d’un artisan dans ce domaine avoisine les 30€ – 50€, selon l’endroit de l’intervention, l’ampleur des travaux et les difficultés liées à l’intervention. Il est toujours intéressant de comparer plusieurs devis avant d’engager un.

Hors TVA (7% pour les rénovations et 19,6% pour les nouvelles installations), le cout de l’installation, équipement inclus, peut varier entre 80€ à 100€ le m2 voire encore plus. Il est toutefois possible si on est plutôt bon bricoleur, de procéder soi-même à l’installation électrique de sa maison. Il suffit de réunir les matériaux nécessaires et de suivre minutieusement les étapes.

On aura besoins d’un tableau électrique (le prix d’un tableau nu est compris entre 20€ et 100€, selon sa capacité mais équipé il peut facilement atteindre les 200€, voire 400€), d’un compteur électrique (environ 250€), d’un interrupteur différentiel (entre 50€ et 100€), de disjoncteurs (au moins 3 sont nécessaires et la pièce coute environ 30€, de fusibles (10€ la boîte de 10pièces) et d’interrupteurs (pas plus de 80€).

Il ne faut pas oublier de s’équiper de parafoudre ou de paratonnerre pour éviter tous risques liés aux phénomènes atmosphérique.

 

Devis en ligne gratuit

Devis en ligne gratuit